x

Îles Canaries

Les îles Canaries ne manquent pas de superlatifs. C’est l’archipel sous le soleil, un trésor de la nature au-delà de l’Afrique – et chacune d’entre elles présente son visage typique et personnel. C’est notamment pour cette raison que de nombreux vacanciers s’extasient devant la diversité des Canaries et donc devant un continent au format de poche. Celui qui, après un vol d’à peine cinq heures, pose le pied sur Gran Canaria, Tenerife, Lanzarote, Fuerteventura, La Palma, La Gomera ou El Hierro, a opté pour un modèle de vacances prometteur, car il peut y choisir entre le tourisme de masse et le flair individuel.

Les 7 îles principales des Canaries

Lanzarote

Lanzarote
Lanzarote – L’île de feu de César Manrique Presque tout est noir à Lanzarote. C’est l’île de feu du génial peintre, architecte, sculpteur et écologiste César Manrique. Sur cette île spectaculaire, on rencontre sa valeur de vie à chaque pas. Personne d’autre n’a autant marqué ...

Grande Canarie

Grande Canarie
Grande Canarie – les plages blanches de Maspalomas La Grande Canarie est en quelque sorte la reine des Canaries, et sans doute aussi spectaculaire à tous points de vue. Avec de grands complexes hôteliers qui répondent aux goûts de chacun, avec une excellente infrastructure et surtout avec les plages ...

Fuerteventura

Fuerteventura
Si vous recherchez des plages de sable aux Canaries et que vous n'êtes pas particulièrement difficile sur le choix entre le noir profond et le blanc nacré, Fuerteventura est l'endroit idéal. Les amateurs de soleil y sont chez eux, et ils y trouvent invariablement leur compte en ...

Ténérife

Ténérife
Ténériffe – au-dessus de tout, le Teide trône. Avec ses 3.718 mètres d’altitude, le Pico del Teide est le géant des montagnes espagnoles. Le fait qu’il ait choisi une île n’est pas dû au hasard, car sous le géant qui domine tout à Té...

La Gomera

La Gomera
Abrupte et profondément déchiquetée - une île accessible dans l'immensité de l'océan Atlantique. Certes, tout cela s'applique à La Gomera, mais si l'on prend le temps d'étudier cette île des Canaries de manière plus approfondie et que l'on s'éloigne de tous les clichés, ...

El Hierro

El Hierro
El Hierro est la plus petite et la plus jeune des îles Canaries et se situe tout à l'ouest de l'archipel. Le tourisme de masse n'a jamais existé ici, c'est pourquoi de nombreux endroits ont conservé leur caractère original.

La Palma

La Palma
Un printemps éternel ? Bien entendu, La Palma ne connaît pas vraiment de saisons. Et l'île, qui ne manque presque jamais d'eau grâce aux nuages qui s'abattent sur les montagnes, se plaint de temps en temps d'une période de sécheresse persistante. Mais si vous vous promenez ...

Du beau temps toute l’année

Aux Canaries, le soleil n’est sans doute pas le produit d’une quelconque sorcellerie. Il est omniprésent. Notamment parce que l’immensité du Sahara n’est pas loin. Et pourtant, le désert africain n’envoie un bouclier thermique vers les îles de l’Atlantique que lors de journées exceptionnelles, car l’océan et ses brises rafraîchissantes font presque toujours office de barrière.

Quand le Père Gel règne en Europe centrale, Las Palmas sur Gran Canaria annonce presque toujours “23 degrés et du soleil”, et la température de l’eau, même en hiver, est toujours supérieure de quelques degrés à celle de la mer du Nord par une chaude journée d’août.

Des hôtes charmants sur sept îles

L’archipel situé à la porte du continent est volontiers qualifié de “baignoire de l’Europe”. Les habitants des îles considèrent cette distinction comme un éloge et leurs adorables habitants accueillent à bras ouverts les visiteurs venus d’un autre monde. Même si ces points dans la mer sont très différents, ils sont unis par la cordialité de leurs hôtes.

Et peu importe si, en tant que vacancier plein d’attentes, on s’installe dans un hôtel proposant une formule tout compris, dans un resort à proximité de la plage ou si l’on opte pour une maison de vacances dans la verdure. L’hospitalité est garantie partout.

Alexander von Humboldt et les “jardins verts

Le naturaliste Alexander von Humboldt, grand voyageur, s’enthousiasmait autrefois pour les îles Canaries, qu’il considérait comme les “jardins verts de l’Atlantique”. Lors de ses séjours, il était surtout étonné par la diversité des paysages. Ce sont des îles nées du feu et leurs plages, noires pour la plupart, sont d’origine volcanique. Elles ont dû être créées un jour très particulier de l’histoire de la création, car on y trouve une végétation unique sur un espace très restreint. Là où le “printemps éternel” est chez lui, la floraison a une saison perpétuelle.

Douceur et ouverture d’esprit – fougue et fraîcheur

Nager, se promener – prendre des bains de soleil ! Aux Canaries, les plaisirs des vacanciers ne s’arrêtent jamais. Pour certains d’entre eux, les châteaux de lits ont un charme tout particulier, d’autres préfèrent la nature comme phénomène désertique. Pas de doute : ces îles de l’Atlantique offrent quelque chose de très spécial à tous les groupes cibles, et les sept frères et sœurs dissemblables sont d’un caractère extrêmement différent. Certaines sont douces et ouvertes, d’autres sont ardentes et abruptes ou encore luxuriantes et discrètes. Les Canaries sont un monde insulaire plein de contrastes agréables et il est difficile de les classer dans une hiérarchie qualitative.

Les insulaires préfèrent rester chez eux

Lorsque l’on demande aux insulaires où ils préfèrent passer leurs vacances aux Canaries, on obtient souvent un sourire silencieux. Rares sont ceux qui quittent leurs rivages pour aller se ressourcer sur l’une des îles voisines. Fidèles à la devise “My home is my castle”, ils restent dans leur environnement habituel et y profitent de tout ce que leur monde de rêve a à leur offrir.

Et ce n’est pas rien. De nombreux habitants profitent de ce que l’on appelle “l’heure bleue” sur la plage ou après une randonnée en altitude. Ils se réjouissent alors de leur place aux premières loges au-dessus des nuages et regardent leurs sœurs voisines. Celui qui a trouvé une place de repos sur le territoire des dieux sent à quel point cet archipel est uni et pourtant si différent.

La délicieuse potion à l’herbe de coriandre

Et comme il est bien connu que le chemin de l’amour passe par l’estomac, presque tous les habitants des îles Canaries connaissent leur gastronome préféré. La plupart du temps, celui-ci est aux fourneaux dans sa cuisine et sert les créations rustiques de cette région. Ils sont très rarement décorés d’étoiles gastronomiques, mais cela est plutôt secondaire pour les habitants des Canaries. Dans le restaurant ou le bar de leur choix, ils dégustent alors leurs “papas arrugas” – des pommes de terre ridées sur lesquelles scintillent des cristaux de sel. Car aucun Canarien n’aurait l’idée d’éplucher les pommes de terre. Ils les consomment avec leur peau salée et les garnissent d’une cuillerée de mojo. Il faut goûter cette garniture, car le mojo est une délicieuse potion à base d’herbe de coriandre.

Alimentation des tout-petits et balade à dos de dromadaire

Les îles Canaries offrent des expériences de vacances pour tous les âges. Même les bébés sont pris en charge, car grâce à une excellente infrastructure, on trouve des aliments pour bébés et des couches dans chacun des nombreux supermarchés. Et dans les entreprises de location de voitures, il va de soi que – si nécessaire – des sièges pour enfants sont fournis. Et si les familles ne s’installent pas sur des îles montagneuses comme La Palma, El Hierro ou La Gomera, les plus jeunes prendront plaisir à explorer les environs avec leurs parents sur un vélo d’enfant. À Lanzarote, un plaisir tout particulier attend tout le monde : Une balade en dromadaire à travers un impressionnant paysage de lave.

L’océan Atlantique n’est pas une pataugeoire

Les vacanciers des îles Canaries doivent toutefois garder une chose à l’esprit : L’océan Atlantique est imprévisible et tout sauf une pataugeoire. La prudence est de mise, en particulier sur les côtes nord et ouest des îles, car d’énormes vagues peuvent se former en très peu de temps. Sinon, les sept îles sous le soleil sont un lieu de vacances sûr. Si l’on respecte la règle normale et que l’on ne laisse pas d’objets de valeur à l’intérieur lors du stationnement de la voiture de location, on peut se promener à pied à travers les ravins en toute tranquillité. Dans les hauts lieux touristiques, les pickpockets ont toutefois le vent en poupe en période de carnaval coloré et sur les marchés hebdomadaires.

Le drapeau bleu flotte sur de nombreuses plages.

Les plages sont également largement sûres. Sur de nombreux rivages, le drapeau bleu indique que l’eau est propre et que les conditions d’hygiène sont acceptables, et sur les spots de sports nautiques, des bénévoles formés veillent à ce que personne ne s’aventure trop loin en mer. Certaines baies, comme celles de Grande Canarie et de Ténériffe, sont certes plus fréquentées, mais on y trouve aussi une plus grande offre de planches de surf et de pédalos. Les jeunes baigneurs s’amusent à chevaucher une grande banane, et les parents trouvent aussi leur bonheur dans les balades en bobsleigh. En règle générale, le sable des plages est noir et le souvenir de l’activité volcanique est présent sur toutes les îles.