x
  1. Accueil
  2.  › 
  3. Belgique
  4.  › 
  5. Bruges

L'église Sint Anna

L'église-halle gothique, très sobre à l'extérieur, surprend ses visiteurs par sa splendeur baroque à l'intérieur. Il abrite également la plus grande peinture de Bruges.

Sint-Annakerk

L’église Sint Anna est une église à nef unique du 17ème siècle. Elle a remplacé une église gothique qui se trouvait sur le même site. À cette époque, l’église était située à l’extérieur de la deuxième enceinte de la ville. Aujourd’hui, les fenêtres à lancettes du gothique tardif témoignent encore de l’église temporaire qui a précédé l’église de Stint Anna. L’église-halle actuelle, également construite dans le style gothique, a été consacrée en 1624. Elle possède une tour pignon élancée en brique.

De l’extérieur, le bâtiment semble plutôt ordinaire, mais à l’intérieur se trouve un riche intérieur baroque. Ceci grâce aux nombreux dons de riches Brugeois. Le sol est fait de marbre blanc et foncé, tout comme le jubé. Il y a de nombreuses sculptures en filigrane sur les murs et des lambris en chêne avec des confessionnaux intégrés. Le maître-autel à colonnes a été créé en 1664 par le sculpteur brugeois Cornelius Gailaert. Le bâtiment abrite également un groupe de figures du XVIIe siècle représentant Sainte Anne et l’Enfant Jésus. Les personnages portent des robes datant de l’époque où la Belgique actuelle était sous domination espagnole. L’église abrite également plusieurs peintures importantes. Parmi elles, le retable de 1769 du peintre rococo Jan Garemijn, représentant Marie instruite par sa mère, Sainte Anne. Le plus grand tableau de Bruges se trouve également dans cette église. Le Jugement dernier d’Hendrik Herregouts a une taille de cent mètres carrés.

Le 1er mai 1830, le poète brugeois Guido Gezelle, qui est né la même année et a vécu jusqu’en 1899, a été baptisé dans le baptistère. Il a également reçu son ordination sacerdotale dans l’église de Sint Anna. Dans le baptistère se trouvent des fonts baptismaux en forme de calice, créés par J.J. Cock en 1630. Sur le dessus se trouve une couverture de baptême dorée. Elle a été réalisée par le dinandier Hans Heyndericx.