x

Spiekeroog

Spiekeroog est l'une des plus belles îles de la Frise orientale. En été, des milliers de touristes affluent sur les plages. Les vrais connaisseurs viennent en automne et en hiver. Le climat est alors plus rude et l'île se transforme en une oasis de calme. Mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a rien à faire à Spiekeroog. Bien au contraire ! L'île regorge d'attractions et on ne s'y ennuie jamais.

L’île est sans voiture

Ceux qui vont en vacances à Spiekeroog doivent se déplacer à pied. L’île est interdite aux voitures. Les voitures restent sur le continent à Neuharlingersiel. Les vacanciers disposent de places de parking séparées à la sortie du village. De là, une navette part régulièrement pour l’embarcadère du port. Des places de parking sont également disponibles pour les excursionnistes. Il est également possible de laisser sa voiture à la maison. La Deutsche Bahn propose des billets combinés pour le train et le ferry au départ de toutes les gares allemandes. De nombreux touristes viennent à Spiekeroog parce que l’île est sans voiture. Ils apprécient le calme et l’air sans gaz d’échappement.

L’arrivée est déjà une aventure

L’île se trouve à peine à six kilomètres du continent. Des bateaux de passagers partent régulièrement de Neuharlingersiel. Le trajet traverse la mer des Wadden et offre un panorama unique. Après 45 minutes, les bateaux arrivent à Spiekeroog. Les bagages des hôtes peuvent être enregistrés à l’avance et sont transportés, sur demande, jusqu’à l’hôtel ou jusqu’à l’appartement de vacances. Le temps à bord passe très vite. Il y a des sièges sur le pont extérieur et le bien-être culinaire est également assuré. Dès l’arrivée, on peut savourer un petit pain avec des crevettes fraîchement décortiquées, accompagné d’une bière fraîche ou d’une tasse de café.

La plage est l’attraction

La plage de sable de 15 kilomètres de long est la principale attraction de l’île. Elle est faite de sable blanc à grain fin et s’étend le long du côté du ressac. On y trouve un petit coin tranquille même en haute saison. Un vent frais souffle toujours du côté du ressac. Si l’on veut profiter du soleil sans être dérangé, on se retire dans une chaise de plage. Celles-ci sont très demandées et rapidement réservées, surtout en été. À l’heure du déjeuner, on se retrouve entre personnes partageant les mêmes idées pour des activités sportives. On joue au volley-ball ou on enfourche une planche de surf. La randonnée sur la plage est un véritable coup de fouet pour la santé. Elle permet de libérer les voies respiratoires et de ralentir le corps tout entier. Les familles avec enfants font voler un cerf-volant ou creusent dans le sable. Sur Spiekeroog, on a d’ailleurs encore le droit de construire des châteaux de sable et de creuser à sa guise.

Couchers de soleil romantiques, chiens et charrettes de bain historiques

Les visiteurs qui se rendent pour la première fois à Spiekeroog s’étonnent de voir les vieilles charrettes de bain sur la plage. Celles-ci datent d’une époque révolue. Elles constituent un point de repère pour les visiteurs. Les visiteurs de la plage peuvent s’y changer tranquillement et s’informer sur les activités. Les véritables épicuriens viennent à la plage le soir. Ils peuvent alors se retirer dans une chaise de plage et assister à un coucher de soleil époustouflant. Spiekeroog est également un eldorado pour les chiens et leurs maîtres. Il y a plusieurs sections de plage réservées aux chiens. L’accès à la plage n’est pas goudronné et est donc idéal pour notre ami à quatre pattes. Certaines parties de la plage sont même des zones de liberté désignées. Les chiens peuvent s’y ébattre à leur guise et il n’est pas obligatoire de les tenir en laisse.

Plaisir illimité de la plage pour tous les hôtes

Spiekeroog promet le plaisir de la plage à tous ses visiteurs. Même les personnes handicapées peuvent profiter d’une magnifique journée à la plage. Depuis 2016, les personnes en fauteuil roulant et les vacanciers à mobilité réduite peuvent louer un Strandmobil. Il s’agit d’un fauteuil roulant électrique qui est adapté à la plage et qui reste manœuvrable même dans le sable. En général, la sécurité des vacanciers est primordiale. Les horaires des marées sont affichés partout et de nombreuses parties de la plage sont surveillées pendant la journée. Des nageurs sauveteurs y travaillent sans relâche. C’est pourquoi la plage a été récompensée et porte le titre de “Lifeguarded Beach”. Une promenade sur la plage vaut également la peine par mauvais temps. La tradition veut que l’on porte un “friesennerz”. Il s’agit d’une veste imperméable jaune avec une capuche. Par temps venteux, les vagues écumantes ne se brisent que sur la plage, créant ainsi une atmosphère évocatrice et rude.

Le village avec la pittoresque église de l’île

Spiekeroog est encore synonyme de véritable île idyllique. Ici, le temps s’est arrêté. Le village insulaire a conservé son authenticité et fait partie des plus beaux endroits de la Frise orientale. L’église de l’île, entourée d’arbres, en est le centre. En se promenant dans le centre du village, on marche sur des pavés rouges. Les maisons dégagent une ambiance maritime et sont entourées de jardins fleuris et d’arbres centenaires. Le village est un lieu de calme et de convivialité. De nombreux hôtes doivent d’abord s’habituer au fait qu’aucune voiture ne circule ici et regardent automatiquement à gauche et à droite lorsqu’ils traversent la rue. Mais cela se calme au bout de quelques jours. La plupart des vacanciers remarquent alors à quel point ce silence est bienfaisant. De nombreuses maisons sont classées monuments historiques et ont des portes décorées et peintes. Certaines sont même couvertes de chaume de manière traditionnelle. On cherche en vain des constructions hautes sur Spiekeroog. Les maisons sont généralement plus basses que sur le continent.

Magasins rustiques, cafés confortables et artisanat.

L’île n’a pas de boulevard et pourtant, on peut y faire un peu de shopping. Les maisons pittoresques abritent quelques boutiques. Mais ce sont les ateliers d’artisanat exceptionnels qui sont les plus appréciés. Ici, on cultive encore le véritable artisanat insulaire. Sur demande, il est également possible de jeter un coup d’œil dans l’atelier. Ce qui est fabriqué ici est sophistiqué et va bien au-delà de l’offre artisanale habituelle. Les petits cafés invitent à s’attarder. Pour se réchauffer, on y sert du pharisien. Il s’agit d’un café fort, servi avec un peu de rhum et une épaisse couche de crème fouettée. Il est accompagné d’un gâteau fait maison, qui est bien sûr préparé selon les recettes traditionnelles de l’île.

L’histoire de l’île

Spiekeroog a une histoire insulaire mouvementée. Elle a connu plusieurs marées de tempête. Le quotidien n’était pas toujours facile à gérer dans l’isolement. Si l’on veut découvrir l’histoire de Spiekeroog, il faut entrer en contact avec les habitants de l’île. Les autochtones âgés peuvent justement raconter une foule d’histoires vraies et curieuses. Ceux qui sont moins enclins au contact devraient visiter le musée de l’île. On y découvre la navigation locale et on peut s’informer sur le développement de l’île en tant que station balnéaire. Le tout est mis en valeur par le célèbre peintre insulaire Heinrich Sanders. Celui-ci a sa propre galerie sur l’île, ouverte aux visiteurs. Il y expose ses œuvres.

Un paradis pour les familles avec enfants

Les familles avec enfants peuvent passer des vacances insouciantes sur l’île. Les petits peuvent jouer sans danger dans la rue et la plage n’est qu’un grand bac à sable. Quoi de plus agréable que de creuser dans le sable pendant des heures ? Une excursion dans les Watts est également très amusante. On peut y chercher des vers de vase ou observer des crabes qui s’enfouissent dans le sable humide. S’il pleut, l’administration des thermes propose de nombreuses activités. On y répète par exemple des spectacles de cirque ou on bricole avec des coquillages. Ceux qui cherchent des contacts se retrouvent à la “cale sèche”. La maison de jeux pour enfants offre une aire de jeux couverte. Il y a un bateau de pêche et un toboggan d’aventure. Ces attractions peuvent bien sûr être utilisées gratuitement. La maison de jeu propose également régulièrement des événements pour les enfants. Les mini-artistes apprennent à faire de la poterie, à peindre des aquarelles ou à coller des images à partir d’objets de plage et de coquillages. Alternativement, les petits hôtes peuvent faire des pizzas ou participer à des programmes sportifs.

Faire du sport

L’île offre une multitude de possibilités de faire de l’exercice en plein air. Que diriez-vous d’une longue promenade sur la plage ou d’un tour de marche nordique à travers les dunes ? Un bain de mer revigore également le corps et favorise la santé. L’administration des thermes met à la disposition de ses hôtes sa propre équipe sportive et propose de nombreux programmes. En saison, l’équipe invite à des jeux de ballon sur la plage. Par temps de pluie, on se retrouve dans la salle de sport. Mais il est également possible de s’essayer à des sports moins connus, comme le monocycle ou la gymnastique aux agrès. La thalasso, le pilates et le yoga sont proposés directement sur la plage et sous la direction d’un professionnel. En saison, des tournois sportifs sont organisés pour les locaux et les habitants de l’île, l’accent étant mis sur la convivialité.